Eloïse Baro

Eloïse Baro, mosaïste d’art

Eloïse Baro découvre la mosaïque en 2010, elle se lance alors dans un apprentissage en autodidacte, jusqu’à sa rencontre avec le maître mosaïste Enzo Tinarelli de l’école de Ravenne en 2012.

En 2013, après avoir obtenu le CAP de carreleur mosaïste chez Les Compagnons du Tour de France de Toulouse, elle intègre la renommée Scuola Mosaicisti del Friuli de Spilimbergo en Italie.

Le prix Giandomenico Facchina, qui récompense la meilleure oeuvre réalisée en fin d’année lui est décerné en 2014.

Elle acquiert le titre de Maître mosaïste en 2016.

Elle participe à de nombreux salons sur la région Midi Pyrénées afin de présenter son travail et reçoit plusieurs prix qui l’encouragent à développer son entreprise artisanale :

  • Prix « Félicitations du jury » au Salon international du petit format de Toulouse en mars 2017,
  • Prix du jeune créateur Occitanie au salon des arts et du feu de martres Tolosane en octobre 2017,
  • Prix du public au salon des créateurs et artisans d’art de Toulouse en décembre 2017,
  • Prix coup de coeur de la chambre de métiers et de l’artisanat de Haute-Garonne au salon des créateurs et artisans d’art de Toulouse en décembre 2018.

Le métier d’artisan mosaïste combine à la fois savoir-faire artisanal et créativité artistique.

Chaque mosaïque est entièrement réalisée à la main. Après avoir sélectionné les matériaux qui seront utilisés, généralement du marbre ou du verre, auxquels peuvent s’ajouter des tesselles d’or, différents matériaux de recyclage (coquillages, papier, billes, métaux rouillés…). Éloïse Baro taille chaque tesselle à l’aide d’un tranchet et d’une marteline, qui sont les outils traditionnels de coupe du mosaïste. Elle colle ensuite chaque tesselle dans du mortier colle à l’aide d’une pince.

Dans le vaste domaine de la mosaïque contemporaine, elle puise son inspiration dans la nature, la science et différentes cultures. Elle se laisse porter par les matériaux qu’elle trouve ça et là, au gré de ses voyages, promenades… ayant toujours un oeil par terre à la recherche de petits trésors à intégrer dans ses oeuvres.

Les mosaïques d’Eloïse Baro